News


CONFERENCE PLURIDISCIPLINAIRE

30 mars 2017

48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, salle R2-01

LE BONHEUR, UNE POLITIQUE?

Organisateurs: Daniel Cohen, Marc Crépon et Marc Porée

  

12.30-13.15. Bonheur et bien-être: le cas français, par Elizabeth Beasley (Cepremap) et Claudia Senik (Cepremap et PSE).

Le Cepremap a lancé, en partenariat avec l’Insee, une nouvelle enquête sur le bien-être en France. Ce sera sa première présentation publique. Une enquête sur la nature et les causes du bonheur français. 

13.15-14.00. Administrer le bonheur par la loi, par Pierre Musitelli (LILA)

Des Meditazioni sulla felicità de Pietro Verri (1763) à Des délits et des peines de Cesare Beccaria (1764), « le plus grand bonheur du plus grand nombre » devient la formule décisive d’un programme de réforme politique et pénale. À l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif Le bonheur du plus grand nombre. Beccaria et les Lumières (Lyon, ENS Éditions, 2017), nous reviendrons sur cette étape italienne de la pensée du bonheur comme fruit de l’« art » législatif, entre Hutcheson et Bentham.

14.00-14.45. Mal-être et vote extrême, par Yann Algan (Sciences po)

Une collaboration avec l’enquête électorale du Cevipof nous a permis d’analyser le rôle de la satisfaction dans la vie dans le vote FN. La perte de confiance dans les institutions est l’un des paramètres clés pour comprendre ce vote. Comment l’interpréter?

15.15-16.00. L’idée de bonheur, entre utilitarisme et pragmatisme, par Mathias Girel (département de philosophie).

Les pragmatistes américains, et en particulier John Dewey, ont défendu une théorie morale et politique portant le nom de « méliorisme », et qui place au centre non pas le calcul des plaisirs ou le respect de règles, mais l’épanouissement des facultés individuelles et le bonheur que permettent les institutions humaines. L’exposé montrera en quoi il y a là une réflexion originale sur le bonheur, une correction des analyses utilitaristes à ce sujet, et une vision nuancée du progrès.

16.00- 17.15. Les origines du bonheur : quand et comment intervenir pour promouvoir une vie heureuse, par Andrew Clark (PSE)

Une étude menée avec la LSE, à paraître chez Princeton University Press, a étudié les enjeux pour la politique économique de la prise en compte des indicateurs de bien-être disponibles. En quoi cette approche renouvelle-t-elle les prescriptions habituelles des économistes?

17.30- 19.30. Actualité critique (séminaire hebdomadaire ENS)

Restitution de la journée par Daniel Cohen, Marc Crépon et Marc Porée

  

 

Le revenu universel, entre utopie et pratiques

JEUDI 6 AVRIL 2017

Amphi CAMPUS JOURDAN - 48 boulevard Jourdan 75014 Paris

Organisé par l’ENS, le CEPREMAP, l’IPP et la Fondation Jean-Jaurès

 

Un revenu universel peut prendre de multiples formes en pratique, avec des impacts potentiellement différents sur les comportements des personnes concernées et les finances publiques. Plusieurs scénarios de mise en œuvre ont été analysés dans le cadre d’une étude en profondeur menée par le CEPREMAP et l’Institut des politiques publiques (IPP) sur les bas revenus en France, utilisant le modèle microsimulation TAXIPP, développé à IPP. Ces travaux, qui ont bénéficié du soutien financier de la Fondation Roger Godino, feront l’occasion d’une première présentation publique. En association avec la Fondation Jean-Jaures, une expérimentation grandeur nature d’un revenu de base est également prévue en Gironde, dont les modalités seront présentées dans ce colloque, qui rassemblera les principaux acteurs du débat.

 14h : Accueil

Daniel Cohen, directeur du département d’économie de l’Ens et du Cepremap

Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès

 

 14h15 : Bas revenus et revenu de base, chiffrage et effets redistributifs

Antoine Bozio, directeur de l’Institut des politiques publiques

Brice Fabre et Sophie Cottet, économistes à l’Institut des politiques publiques

Discutant : Thomas Piketty, professeur à l’Ecole d’économie de Paris et à l’EHESS

 

15h : L’expérimentation en Gironde

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de Gironde

Denise Greslard-Nedelec, vice-présidente chargée de l’insertion

Lucile Romanello, économiste à l’Institut des politiques publiques

 

15h30 : Le revenu universel, utopies et pratiques

Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences-Po Paris

Marc de Basquiat, président de l’Association pour l’instauration d’un revenu d’existence (AIRE)

Jean-Éric Hyafil, Mouvement français pour un revenu de base (MFRB)

Yannick Vanderborght, membre du Comité exécutif du Basic Income Earth Network (BIEN)

 

16h45 : Repenser l’État-Providence

Maya Bacache, professeure à Télécom Paristech et directrice de la chaire travail de l’École d’économie de Paris

Bruno Palier, directeur de recherche CNRS, co-directeur du LIEPP (Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques)

Diana Filippova, éditorialiste, écrivain, connector du think tank OuiShare

Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, ancien président de l’Agence du service civique

Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques

 

 17h30 : Conclusion

Daniel Cohen

 Contact : catherine.bluchetin@ens.fr

 

 

La sélection internationale : Une opportunité pour les étudiants du monde entier de pouvoir rejoindre l’ENS ! en savoir plus

Facebook : http://bit.ly/2gC5UVw
Twitter : http://bit.ly/2fUXmuN
Instagram : http://bit.ly/2gOuPEG

 

Camille Landais, ancien normalien, a reçu le prix du meilleur jeune économiste 2016. Plus d’informations...

Liste des enseignements ici

Emplois du temps ici

  

 

Nous sommes maintenant dans le nouveau bâtiment !

 

 

 

Publications

 

 Ils sont philosophe, écrivain, neuropsychiatre, économiste, musicien, tous aventuriers dans leur domaine. À l’aune de leur spécialité, ils s’interrogent sur le bonheur sans jamais tomber dans les chaudrons des marchands d’illusions. Depuis les sagesses anciennes, le bonheur est la finalité ultime de la vie humaine. Cette quête est-elle une utopie ?Faut-il passer par l’action pour accéder à l’accomplissement suprême ? Pourquoi la bonne santé économique d’un pays n’est-elle pas corrélée au bonheur de sa population ?A-t-on besoin de héros pour vivre mieux à travers eux ? Nous aident-ils à transcender le quotidien et sa morosité ?Existe-t-il un bonheur esthétique ?La nature, la poésie, la littérature, la musique et l’art peuvent-ils nous aider à trouver un sens à notre vie ?Obsédée par le bonheur, notre société l’associe à un idéal de perfection. Mais n’est-ce pas plutôt dans nos imperfections que réside le secret de la joie ? Autant de questions et de voies sur le bonheur auxquelles les auteurs de ce petit manuel alerte et passionnant tentent de répondre.

 

 Philippe Askenazy parle de son nouveau livre ici

  Tous rentiers ! - Pour une autre répartition des richesses     Pour en savoir plus ...

 

Philippe Askenazy, Aida Caldera, Guillaume Gaulier et Delphine Irac. Les contraintes de financement sont souvent présentées par les entreprises comme des freins à l’export. Pourtant, les pouvoirs publics déploient de nombreux dispositifs d’accompagnement et d’aides financières aux entreprises...Les contraintes de financement pèsent-elles sur les exportations françaises ?

Gilles Saint-Paul " Les relations sociales favorisent la rigidité du marché ".
Pour en savoir plus...

Gilles Saint-Paul. "Le mythe de l’austérité", Lettre trimestrielle PSE n°19, octobre 2014.
Pour en savoir plus...

Ch. Baudelot, D. Cartron, J. Gautié, O. Godechot, M. Gollac et C. Sénik."BIEN OU MAL PAYÉS ? Les travailleurs du public et du privé jugent leur salaire.", Presses de la rue d’Ulm, CEPREMAP.
Pour en savoir plus...

News from our partners

Paris School of Economics

(mars 2017) 5 articles... en 5 minutes !
20 - 23 March : Le Printemps de l'économie 2017
20 - 23 mars : Le Printemps de l'économie 2017
(n°2) Do you know this figure?
(n°2) Do you know this figure?

CEPREMAP

Recherche d’emploi, mismatch et géographie (NBER)
Les transitions professionnelles, révélatrices d’un marché à deux vitesses (France stratégie)
Vieillissement de la population et croissance économique aux Etats-Unis (NBER)
Les biais de genre dans le recrutement des enseignants (T. Breda et M.Hillion)
Faut-il mettre fin aux débats en sciences économiques ?

Contact


DÉPARTEMENT D’ÉCONOMIE (ECO)
ENS – Campus Paris-Jourdan 5e étage
48, Boulevard Jourdan - 75014 Paris

Daniel Cohen (Directeur)

Mathilde Viennot (Directrice des études)
courriel : mathilde.viennot@ens.fr

Laurence Vincent (Secrétariat)
tel : 01 80 52 13 50
courriel : economie@ens.fr

Autres liens utiles :

http://www.sciences-sociales.ens.fr/
http://www.pse.ens.fr/
http://www.cepremap.fr/
http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/